BRDM-2

Prix à partir de:
€10,000

En stock: 2 pièces   

Histoires liées:

Rénovation d'un BRDM-2 

Général

Produit since 1966
Connu pour compact, floating, easy to drive

Moteur

Type GAZ-41 V-8
Carburant gasoline
Puissance 140 HP
Couple maximal 352 Nm
Cylindréé

Variantes

BRDM-2-U, 9P122, 9P133, 9P137, 9P148 

Dimensions

Poids à vide 7,7T
Empattement 3.1m
Equipage 4
Hauteur 2,31 m
Longueur 5,75 m
Largeur 2,37 m
Garde au sol 0,43 m

Licence

Permis de conduire Truck
Peut être transporté dans un container?
Nécéssite une licence d'exportation?

Autonomie

Capacité du réservoir 290L
Consommation 39 l/100km
Vitesse sur route 100 km/h
Vitesse tout-terrain 10 km/h floating

Transmission

Type mechanic

Autre

Voltage 24V
Taille des pneus 13.00-18

Description

Immatriculation «véhicule d'époque» tchèque disponible.

Le BDRM-2 est un véhicule 4x4 blindé très polyvalent et le plus facile à conduire (en comparaison avec OT-64 SKOT et BTR-60). Il est rapide, dispose d'une bonne accélération et un poids réduit pour un véhicule blindé. Mis en service en 1962 il reste comme beaucoup d'autres encore actif dans de nombreux pays. Il a été exporté dans environ 38 pays. Il est très apprécié pour son moteur qui a une consommation raisonnable, sa vitesse et ses facilités en tout terrain. Il dispose d'un système de gonflage des pneus dynamiques ainsi qu'un système de propulsion amphibie. Ces dispositifs lui permettent de progresser partout sur tout type de terrain. Les pneumatiques ont été étudiées spécialement pour ça. BRDM-2 utilise une taille de pneu de 13.00 R18. Son successeur chez l'Armée de l'Air était le aéroporté BMD-1

7200 unités ont été produite dont 6500 sont toujours en service !

Il peut être équipé d'une tourelle biplace où converti pour le transport de personne ou de matériel. Il existe également sous forme anti char ou DCA. Cette version tchèque peut être démilitarisée pour l'exportation.

 

 

 

Le BRDM-2 a un équipage de quatre personnes: un pilote, un copilote, un commandant et un tireur. Il a deux paires de roues ventrales entraînées par chaîne abaissées par le conducteur, qui permettent le franchissement des tranchées comme son prédécesseur, et un système centralisé de régulation de la pression des pneus, qui peut être utilisé pour régler la pression des pneus des quatre pneus ou des pneus individuels tandis que le le véhicule est en mouvement pour s'adapter aux conditions du sol.

Extérieurement, il diffère du BRDM-1 en ayant une coque plus grande en forme de boîte. Il conserve la proue en forme de bateau du BRDM-1. Cependant, le compartiment de l'équipage est maintenant plus avancé et le nouveau moteur à essence V8 GAZ-41 basé sur le moteur du GAZ-66, est à l'arrière. Grâce à cela, le moteur est bien mieux protégé des tirs ennemis. Le compartiment moteur est également séparé du compartiment équipage par une barrière blindée.

Les postes de conduite et de commandement sont à l'avant du véhicule, le conducteur étant positionné à gauche et le commandant à droite. Tous deux sont assis devant un pare-brise pare-balles, ce qui leur donne leur vue principale sur le champ de bataille. En combat, le pare-brise peut en outre être protégé par deux volets blindés. Lorsque les volets sont en position ouverte, ils protègent le conducteur et le commandant de l’aveugle par la lumière du soleil et garantissent que le pare-brise ne sera pas brouillé par la pluie ou la neige. Le commandant et le conducteur ont des périscopes leur permettant tous deux d'avoir une vue plus détaillée du terrain environnant. Le commandant possède six périscopes TNP-A (cinq à l'avant et un sur le côté du véhicule), un viseur de jour TPKU-2B et un viseur de nuit TKN-1 (dispositif de vision nocturne). Le conducteur dispose de quatre périscopes TNP-A (tous à l'avant), dont l'un peut être remplacé par un appareil de vision nocturne TWN-2B. Le tireur est dans la tourelle pendant le combat, mais en voyage, il est assis à l'intérieur de la coque.

L'équipage monte et descend du véhicule via deux trappes au-dessus des postes de conduite et de commandement. De chaque côté de la coque adjacent à la position de l'équipage, il y a un port de tir. Immédiatement derrière le port de tir, il y a trois périscopes TNP-A, qui dépassent de l'extérieur de la coque, donnant à l'équipage une certaine vision à l'avant et à l'arrière du véhicule.

Le moteur est plus gros que le BRDM (c'est un V8 de 140 ch au lieu d'un 6 cylindres de 90 ch). Le BRDM-2 a un projecteur IR et quatre feux de route IR, ainsi qu'un système de filtre NBC collectif de surpression. Le projecteur IR est situé au-dessus du périscope du commandant. Le véhicule dispose également d'une radio R-123 et d'une antenne sur le côté droit de la coque à côté de la trappe du commandant, pour la communication. Il y a aussi un treuil monté à l'intérieur de la coque avant qui a un câble de 30 m et une capacité de 4 tonnes. Le treuil est destiné à être utilisé, entre autres, pour l'auto-récupération lorsqu'il est coincé dans un terrain difficile. Un pneu de secours peut être monté sur le dessus de la tourelle. C'était le plus souvent pratiqué par les équipages polonais.

Comme son prédécesseur, le BRDM-2 est amphibie. Le moteur à essence V-8 GAZ-41 alimente le jet d'eau circulaire, équipé d'une hélice à quatre pales à l'arrière du véhicule, qui est recouverte d'un obturateur blindé à terre. Cet obturateur doit être retiré avant d'entrer dans l'eau. Le jet d'eau permet des déplacements amphibies à une vitesse de 10 km / h pendant 17 à 19 heures. Une planche de garnissage, qui est rangée sous le nez de la coque en voyage, est érigée à l'avant de la coque avant d'entrer dans l'eau pour améliorer la stabilité et le déplacement du véhicule dans l'eau et pour empêcher l'eau d'inonder l'inclinaison de la proue du BRDM -2. En position de déplacement, il sert d'armure supplémentaire.

Armement

BRDM-2 polonais visant ses mitrailleuses. Remarquez les volets sur les vitres pare-balles et la planche de garniture à l'avant du véhicule dans sa position de déplacement.

L'armement est le même que le transport de troupes blindé BTR-60PB; une mitrailleuse lourde KPVT de 14,5 mm avec une mitrailleuse polyvalente PKT 7,62 mm comme arme secondaire, toutes deux dans une petite tourelle conique BPU-1 montée sur la coque dans une position centrale au-dessus des roues ventrales.

La mitrailleuse lourde KPVT de 14,5 mm a une cadence de tir pratique de 150 coups par minute et une cadence de tir cyclique de 600 coups par minute. Il a une portée efficace pendant les opérations de jour de 2 000 m. Il peut pénétrer 20 mm de blindage à une portée de 1 000 m et 30 mm de blindage à une portée de 500 m. Il peut également tirer sur des cibles aériennes, auquel cas la portée tactique est de 1 400 m. Il utilise les munitions de type 14,5 mm API-T, 14,5 mm I-T, 14,5 mm HE-T, 14,5 mm et MDZ.

La mitrailleuse coaxiale à usage général PKT de 7,62 mm a une portée efficace pendant les opérations de jour de 1 000 m lorsque le véhicule est à l'arrêt et de 400 m à 500 m lorsque le véhicule est en mouvement. Il est tiré en 2 à 10 rafales et a une cadence de tir pratique de 250 coups par minute et une cadence de tir cyclique de 650 coups par minute. Pendant les opérations de jour, le tireur utilise le viseur PP-61AM, qui a un champ de vision de 23 degrés et un grossissement x2,6.

La tourelle BPU-1 est inhabituelle car elle n'a pas d'ouverture de trappe supérieure. Contrairement à la croyance populaire, la tourelle BPU-1 a été initialement conçue pour le BRDM-2. La tourelle a ensuite été utilisée dans le BTR-60PB soviétique, le SKOT-2A polonais et le OT-64A tchécoslovaque. La tourelle permet à l'armement d'être élevé entre -5 et +30 degrés. Sur le côté gauche de la tourelle, il y a une entrée d'air sur le dessus de la coque. Il y a également deux volets d'entrée d'air dans la partie avant du toit du compartiment moteur et quatre plus petits volets d'entrée d'air à l'arrière. Les deux côtés ont des blocs de vision placés au centre.

L'armure du véhicule, qui est composée d'acier soudé, le protège pleinement contre les tirs d'armes légères et les petits fragments d'obus; mais ne le protège pas contre les gros fragments d'artillerie ou les tirs de mitrailleuse de calibre .50, qui peuvent pénétrer dans l'armure maximale du BRDM-2 de 14 mm. Les pneus de la série BRDM-2 ne sont pas protégés par des blindages et sont particulièrement vulnérables aux crevaisons dues aux incendies de toutes sortes.

Il existe trois lots de production différents, qui ont des évents de refroidissement différents sur le pont moteur. La version de production tardive a des évents de type champignon. Il a également une tourelle légèrement modifiée et peut élever son armement à +60 degrés. Les BRDM-2 de production finale ont des périscopes de tourelle supplémentaires et un appareil de navigation TNA-2.

En stock

BRDM-2 avec toutelle

Prix sur demand