MOTOS URAL ET DNEPR

Prix sur demand


Général

Produit 1960-1970
Connu pour

Moteur

Type DNEPR 750CC
Carburant gasoline
Puissance 20 KW/2100 RPM
Couple maximal
Cylindréé

Variantes

 

Dimensions

Poids à vide 325 kg
Empattement
Equipage 1 + 1
Hauteur 1,100 m
Longueur 2,500 m
Largeur 1,700 m
Garde au sol 0,120 m

Licence

Permis de conduire Car/Bike
Peut être transporté dans un container?
Nécéssite une licence d'exportation?

Autonomie

Capacité du réservoir 21 L
Consommation 7.6 L/100 KM
Vitesse sur route 130 KM/H
Vitesse tout-terrain
Charge utile 260 kg

Transmission

Type

Autre

Voltage 6V
Taille des pneus

Description

Des motos URAL et DNEPR M-72 soviétiques sans prétention  à vendre. Achetez un vrai classique soviétique!

 


M-72 - Moto lourde soviétique. Une copie de la moto allemande BMW R71.

Elle a été produite en grande série de 1941 à 1960 dans les usines MMZ (Moscou), Faucille et marteau (Kharkov), GMZ (Gorky), IMZ (Irbit), Krasny Oktyabr (Leningrad), KMZ (Kiev). Initialement destinée exclusivement à des fins militaires, et jusqu'au milieu des années 50, la moto n'a pas été mise en vente civile.

Chaque M-72 était un porteur d'armes légères, donc, selon la classification du GABTU de l'Armée Rouge, il était classé comme "un véhicule blindé". Au total, plus de 8500 motos ont été produites. Il a été réalisé à la fois avec un side-car et en une seule version.

Histoire


En URSS, la décision de produire une moto spéciale de l'armée a été prise au début de 1940. Sous la direction de N.P. Serdyukov, qui a effectué un stage à l'usine BMW de 1935 à 1940, un bureau d'études spécialisé pour la construction de motos lourdes a été créé sur la base de l'usine pilote de Moscou Iskra. La moto BMW R 71 (BMW-750), qui avait alors bien fonctionné dans la Wehrmacht, a été choisie comme modèle pour la copie complète. Cinq motos ont été achetées de manière anonyme en Suède. Depuis le printemps 1941, la production d'une moto sous la marque M-72 a été lancée à l'usine de moto de Moscou (MMZ). En coopération, ZIS a développé la documentation et fourni des moteurs, KIM (maintenant AZLK) - boîtes de vitesses, GAS - un arbre de transmission et un chariot latéral. L'usine de moto de Moscou a produit des motos jusqu'en 1951. L'usine de Kharkiv est devenue une autre base de production; l'usine d'instruments médicaux de Kiev lui fournissait des moteurs. A Leningrad, l'usine "Octobre rouge" a également été chargée de la production du M-72. Le 25 février 1942, des motos M-72 ont commencé à être fabriquées à Irbit, où les équipements MMZ, KiM, ATE-1 et l'atelier de moteurs ZiS ont été évacués. Le bureau d'études principal a également déménagé de Moscou à Irbit. Il était dirigé par Alexander Minovich Fedorov, parmi les concepteurs figuraient I.I. Okunev, N.A. Kukin, V.V. Bekman, testeurs S.I. Karzinkin et B.V. Zefirov. Dans le même temps, l'usine de Krasnaya Etna, appelée Gorky Motorcycle Plant, a lancé la production de motos M-72. En parallèle avec IMZ, à partir de 1951, a commencé à fabriquer des motos M-72 et l'usine de moto de Kiev (KMZ). Plus tard, il s'est engagé dans sa propre voie de développement du design. Il n'y avait aucune différence dans la conception (et même dans les emblèmes!) Des motos M-72 à Moscou, Irbit, Leningrad, Kharkiv ou Gorky. Depuis 1955, les motos M-72 ont commencé à être vendues au public. La version civile de l'usine IMZ se distingue par un moteur amélioré, des roues et un cadre renforcés, une suspension à barre de torsion de la roue de la poussette, une nouvelle palette de couleurs et l'inscription "Irbit" sur le réservoir. Cependant, toutes ces motos civiles étaient immatriculées au bureau d'enrôlement militaire et faisaient l'objet d'une réquisition en temps de guerre. 8,5 mille motos ont été produites.

La Ural k 750 est une copie soviétique de la moto allemande BMW R71 de la seconde guerre. La renommée des Ural n'est plus à faire l'usine n'a cessé de perfectionner et de produire des nouvelles motos depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Différentes versions ont été utilisées dans diverses armées à travers le monde, il s'agit d'une moto robuste et fiable très bonne pour la route ou le tout-terrain. Certaines versions possèdent un side-car pour le transport d'une personne en plus ou de matériel. Parfois le side-car peut passer sa roue en roue motrice pour le tout-terrain.

 Le side-car peut être démonté en fonction du besoin ou des envies. Certains de ces modèles sont souvent déguisés en modèle BMW pour les reconstitutions, car il est beaucoup moins cher et de nombreuse pièces sont présentes sur le marché à bas coût.

Construction


La conception du prototype (BMW R71) était axée sur la production de masse et contenait en même temps de nombreuses innovations techniques qui n'étaient pas utilisées auparavant sur les motos soviétiques. Il s'agit d'un cadre duplex, d'un changement de pied, d'une suspension à ressort de la roue arrière, d'une fourche avant télescopique (après la guerre, une fourche à levier a été installée sur la dernière série M-72), d'un entraînement à cardan et de la puissance de chaque cylindre. de son propre carburateur.


IMZ

La disposition opposée des cylindres dans le moteur assurait non seulement son bon équilibre, mais aussi le centre de gravité bas de l'ensemble de la moto. À M-72, il était couché à une hauteur de 592 mm. Toutes les unités auxiliaires (disjoncteur, pompe à huile, générateur) du M-72 étaient entraînées par des engrenages, les cylindres en fonte étaient recouverts de peinture noire résistante à la chaleur, les roulements de bielle du vilebrequin étaient à rouleaux et les principaux étaient un Balle. Les bielles ne reposaient pas sur le col commun, mais chacune seule. Par conséquent, le cylindre gauche en direction de la machine est décalé vers l'avant de 39,2 mm par rapport à la droite. Dans l'intérêt de réduire la longueur du carter et, par conséquent, sa masse (avec une boîte, il pesait 75 kg), le vilebrequin du M-72, comme le prototype BMW-R71, est à double support, et son milieu la joue est relativement mince (18 mm). La moto M-72 se démarquait de ses pairs avec des leviers de commande, dont les extrémités ne regardaient pas vers l'extérieur, mais vers l'intérieur: avec les chutes, le risque de les endommager diminuait. Lorsque vous conduisez avec une poussette, il s'est parfois avéré pratique de changer de vitesse non pas avec la pédale, mais avec le levier court situé sur le côté droit de la boîte avec une bosse à la fin.

Des sacs pour munitions et pièces détachées, des supports spéciaux avec un dispositif rotatif pour fixer une mitrailleuse légère (pivotante) ont été installés sur la moto. La mitrailleuse Degtyarev était fixée avec des bipieds à la plaque pivotante, ce qui facilitait son transport et permettait de tirer depuis un endroit et même en mouvement. Des supports tubulaires devant et derrière la poussette, dans lesquels le pivot a été inséré, ont permis de tirer à la fois le long de la moto et à l'arrière. En nombre très limité, les troupes ont également reçu des modifications avec un mortier de 82 mm installé à la place du corps de la poussette.

En 1949, un double filtre à air a été introduit - maille et huile d'inertie. Depuis 1950, au lieu du régulateur relais PP-1, les motos ont commencé à être équipées d'un nouveau dispositif PP-31. Puis, en 1952, le générateur G11A avancé a été introduit. Sa puissance à la fois dans le prédécesseur (G11) et dans le modèle suivant (G414) est cependant restée inchangée.

Depuis 1956, IMZ est passé au modèle M-72M. Sa principale différence réside dans les améliorations du moteur, le remplacement (depuis 1955) du roulement d'arbre à cames avant (au lieu de la douille - boule). Sur le train de roulement: le cadre est renforcé, le réducteur principal est changé, les roues sont renforcées: une couronne en «dentelles» estampée est apparue sur le tambour de frein pour une fixation plus fiable des rayons. Pour éviter de bloquer la roue avec de la saleté collante, le volet avant est relevé et fixé à la partie suspendue de la fourche avant. La moto a reçu une nouvelle poussette.

Le développement du M-72M n'a pas eu lieu, car IMZ est passé au modèle M-61 avec un moteur à soupapes en tête.

Caractéristiques:

 

  • Poids (simple / avec side-car) 225/350 kg;
  • Longueur - 2 130/2 380 mm [2];
  • Largeur - 815/1 590 mm;
  • Hauteur - 960/1 000 mm;
  • Base - 1 430 mm;
  • Garde au sol 135 mm;
  • Hauteur d'assise - 790 mm;
  • Puissance moteur 22 l. avec. à 4 600 tr / min;
  • Cubature: 746 cm³;
  • Nombre de mesures 4;
  • Nombre de cylindres 2;
  • Diamètre du cylindre 78 mm;
  • Taux de compression 5,5;
  • Course du piston 78 mm;
  • Type de bougies A-11;
  • Carburateur K-37;
  • Batterie d'allumage 3MT-14;
  • Tension 6 V;
  • Régulateur de relais PP-1 / PP-31;
  • Génératrice, puissance G-11, 45 W;
  • Transmission: cardan;
  • Boîte de vitesses à 4 rapports;
  • Rapports de démultiplication 3,60 / 2,28 / 1,7 / 1,3;
  • Pneus 3,75 × 19;
  • Pression des pneus 1,5 / 2,5 atm (avant / arrière);
  • Capacité de carburant 22 l;
  • Consommation de carburant 7 l / 100 km;
  • Vitesse maximale 110/95 km / h.

En stock